Peut-on installer une pergola sans autorisation ?

peut-installer-pergola-sans-autorisation

De nombreuses constructions étant soumises à autorisation, en faut-il quand on prévoit de faire installer une pergola ? Pour le savoir, il faut d’abord être bien au clair concernant le type de structure que l’on souhaite mettre.

Faut-il toujours demander une autorisation quand on fait installer une pergola ?

Il existe des situations pour lesquelles il n’est pas nécessaire de déposer des dossiers au service urbanisme.

Cela sera le cas par exemple d’une simple pergola en bois. Ces structures légères sont vendues en jardinerie ou sur internet pour faire monter des plantes grimpantes à l’instar des passiflores ou encore des rosiers.

Accessoire de décoration pratique, la pergola pour plante ne nécessite aucune formalité, mais il faut penser à la traiter pour qu’elle soit plus durable et il faut parfois la changer au bout de quelques années de bons et loyaux services.

Mais si on parle d’une pergola de type bioclimatique, il faut alors se demander quelle sera sa superficie pour déterminer les démarches qui seront à entreprendre.

La pergola bioclimatique possède un toit avec des lames en aluminium. Ces dernières peuvent être orientées par le biais d’une manivelle ou d’un système de motorisation en fonction de la météo pour profiter du soleil, avoir de l’ombre ou une protection contre la pluie.

Elle se trouve en trois modèles différents dont les plus connus sous le modèle adossé (contre la façade) et autoportant (à installer partout). Le modèle suspendu se contente de la toiture qui ne tient que grâce à la façade, ce qui sous-tend un examen minutieux de la structure de cette dernière pour confirmer la faisabilité. Cette étude technique est réalisée par un professionnel qui peut alors orienter vers le modèle à plébisciter.

Dans quelles situations des démarches sont à faire pour avoir une pergola bioclimatique chez soi ?

Il ne faudra faire aucune démarche si la pergola n’a pas une superficie qui dépasse les 5m². Cela peut s’envisager par exemple si l’on souhaite faire un sas d’entrée pour sa maison et installer un seul fauteuil quand on vit seul.

Au-delà et jusqu’à 20m², c’est une déclaration préalable de travaux qu’il s’agit de déposer en mairie. La réponse donnée sous un mois détermine si la construction est possible et si  les matériaux ou la couleur envisagée pour la structure répond aux textes d’urbanisme en vigueur.

Si la pergola bioclimatique fait plus de 20m², il faut en passer par un permis de construire avec une réponse sous trois mois en général.

La pergola bioclimatique peut comporter une toiture rétractable : les lames s’écartent alors d’un côté ou de l’autre. Bien entendu, même si elle est équipée de toutes les options de confort (vitrage, stores, éclairage), cela n’a pas d’incidence sur la nature des démarches et n’en occasionne pas de supplémentaires.

Quand elle est construite, il ne faut pas oublier de la signaler au service des impôts pour que ce dernier procède au recalcule de la taxe foncière. Cependant, ces diverses formalités ne doivent pas décourager les propriétaires et il n’y a qu’à interroger ceux qui ont sauté le pas pour découvrir à quel point la pergola bioclimatique a changé leur vie, et ce, en toutes saisons.

Même si elle n’a pas vocation à être isolée, cette structure, notamment par le biais de parois vitrées permet de croire en quelques degrés supplémentaires, en plein hiver, à chaque rayon de soleil. Si la maison jouit d’un bon niveau d’isolation, le confort thermique sera amélioré.

Cela sera la même chose en été, pendant un épisode de canicule par exemple. La toiture peut protéger la maison contre la chaleur trop ardente. Le fait que la pergola sous sa forme initiale ne comporte pas de cloisons est parfait pour une bonne ventilation.